Psychologues, travailleuse sociale et médiatrice familiale

Psychologues et professionnels sont à votre écoute !

Notre équipe est composée de plusieurs professionnels qui s’inspirent de diverses approches thérapeutiques (humaniste, psychodynamique, cognitive-comportementale, EMDR) ce qui nous permet d’offrir une gamme variée de services.  Tous nos psychologues sont membres en règle de l’Ordre.

Que vous soyez un homme, une femme, un adolescent, un enfant, une famille, un couple ou des personnes aînées, nous avons le professionnel qui peut répondre à vos besoins.

Si vous souhaitez faire partie de notre équipe, veuillez nous contacter pour de plus amples renseignements en cliquant ici.

Nous offrons la possibilité de supervision et de références.

Angela Ciccarone

Angela Ciccarone, Ph.D.
Psychologue, membre de l’OPQ, codirectrice et psychanalyste en formation

J’ai fait mon doctorat en psychologie à l’Université du Québec à Montréal et ma thèse portait sur la demande d’aide chez les itinérants de Montréal. Dès lors, j’avais envie de comprendre le sens de cette grande désaffiliation, de la marginalité et des troubles de la personnalité. Je pratique la psychologie clinique d’orientation psychanalytique depuis plus de douze ans. J’ai travaillé à la fois en centre hospitalier, en CLSC et en pratique privée. J’ai acquis une expertise dans le traitement des troubles de la personnalité à la fois en oeuvrant au sein d’une clinique spécialisée en milieu hospitalier, en étant supervisée et en suivant des formations pour parfaire mes connaissances. Je peux aujourd’hui former et superviser des intervenants et psychologues dans ce domaine. La co-construction de sens sur le parcours et le vécu actuel résume brièvement mon approche et s’applique tant aux gens ayant un trouble de la personnalité, qu’à d’autres difficultés émotionnelles, adaptatives, anxieuses, etc.

Enfin, depuis octobre 2017, je me forme à l’Institut de Psychanalyse de Montréal.  Je reçois dorénavant, en plus de ma pratique de psychologue, des patients souhaitant explorer leur monde intérieur, mieux comprendre leurs mouvements inconscients ayant des répercussions sur leur vie actuelle, en lien avec leur histoire relationnelle et identificatoire.  L’analyse se pratique idéalement à trois fois par semaine et au choix en face à face ou sur le divan.

Pour consulter mon profil sur le site de l’Ordre des Psychologues du Québec, cliquez sur le logo. Je suis également sur le site de la Société de Psychanalyse de Montréal au www.psychanalysemontreal.org

Angela Ciccarone

Angela Ciccarone Membre de l’Ordre des psychologues du Québec

 

Josée Couture

Josée Couture, M.A.
Psychologue, membre de l’OPQ et codirectrice

Je détiens un diplôme de maîtrise en Counseling de l’Université Laval à Québec et est membre de l’Ordre des Psychologues du Québec depuis 2001.  Je pratique depuis maintenant 14 ans en bureau privé, dont 11 ans en clinique médicale. Préalable à ma pratique en bureau privé, j’ai travaillé au Centre Jeunesse des Laurentides pendant 5 ans. D’approche humaniste/existentielle de formation, j’exerce la psychothérapie individuelle auprès d’adultes et d’adolescents, ainsi qu’auprès des couples. Les pathologies de la personnalité font partie de mes champs d’intérêts et je suis en formation continue afin de maintenir à jour mes connaissances scientifiques et pratiques en ce domaine. Je souhaite superviser de jeunes psychologues, ayant moi même été supervisée pendant 10 ans.

Mariana Anastopulos, M.A. Travail social

Avec une expérience clinique de plus de 15 ans, j’ai une formation et une pratique comme psychologue à l’extérieur du Québec et une maîtrise en travail social à l’Université du Québec à Montréal.  Avec le titre de travailleuse sociale au Québec, je suis en processus d’obtention de mon titre de psychothérapeute auprès de l’Ordre des psychologues du Québec.

Mon expérience clinique est variée, soit dans le domaine communautaire, publique, privé et plus récemment dans le programme d’aide aux employés de la plus grande compagnie de services d’aide aux employés du Canada.

Je travaille essentiellement auprès d’adultes, de couples et d’adolescents qui présentent des difficultés en terme de santé mentale comme par exemple, l’anxiété, la dépression et les troubles de la personnalité et d’autres problématiques.

Mon approche combine une écoute psychodynamique avec des outils plus concrets provenant des approches humaniste et cognitivo-comportementale, selon les besoins des patients.

Je pratique en français, en anglais et en espagnol.

Denis Mccrann, Ph.D. en recherche en psychologie et en cours de doctorat clinique en psychologie

Je suis candidat au doctorat à l’Université du Québec à Trois-Rivières.  Jusqu’à tout récemment, je travaillais à titre d’intervenant au sein d’un organisme communautaire ayant pour clientèle des adultes aux prises avec un problème de santé mentale auquel s’ajoutaient des facteurs socioéconomiques aggravants.  J’étais appelé à soutenir la personne dans sa recherche d’une qualité de vie optimale au sein de la communauté.  Dans mon équipe d’intervention, nous favorisions l’approche par les forces afin d’aider les clients à connaître et réaliser leur plein potentiel.

En 2017, j’ai complété un doctorat en recherche (Ph.D.) portant sur les abus sexuels chez les enfants de la Tanzanie.  Des sujets tels la sensibilité culturelle, les stigmas, la pauvreté et les impacts des abus sexuels chez les enfants y ont été examinés en détail.

Je privilège les interventions basées sur l’approche psychodynamique.  Une exploration introspective des difficultés de la personne, de son vécu émotionnel ainsi que de ses motivations inconscientes est centrale à cette démarche.  Je cherche à aider la personne à comprendre ce que ses difficultés, sa souffrance et ses symptômes peuvent révéler sur son monde interne et sur son développement psychologique.  En prenant compte de ces différents éléments, il devient possible d’élaborer des pistes de réflexion et d’intervention qui pourront favoriser une évolution positive.

Sarah Laurin, M.A.

Sexologue et psychothérapeute depuis 2017, je détiens un baccalauréat en sexologie ainsi qu’une maîtrise en sexologie clinique de l’UQAM.  Depuis les six dernières années, j’ai travaillé dans le domaine psychosocial, dans des milieux communautaires, scolaires et privés ainsi qu’en centre de crise, ce qui m’a permis de diversifier mon champ de pratique.  Mes intérêts particuliers sont notamment les difficultés sexuelles, les troubles anxieux, la périnatalité et les douleurs périnéales.

Je suis passionnée par la quête de sens de chacun et je crois qu’une fois que la personne a saisi son essence, elle peut ensuite oser se connaître et faire des choix qui lui ressemblent pour avancer dans la vie malgré un événement, un changement important, une quête introspective ou encore une volonté de se dépasser.  Mon approche bienveillante puise à la base dans la théorie cognitive-comportementale teintée de plusieurs autres approches thérapeutiques m’offrant des connaissances diversifiées et rigoureuses qui sauront s’adapter à la spécificité de vos besoins.  Seul(e) ou en couple, je vous reçois de façon accueillante, tel(le.s) que vous êtes, dans le moment présent afin d’éclaircir, une étape à la fois, les enjeux à l’origine de votre demande d’aide.

Maude Poupard, D.Psy

Après l’obtention de mon doctorat en psychologie à l’Université Laval en 2013, j’ai travaillé durant plusieurs années en psychiatrie adulte en milieu hospitalier, ce qui me donne l’aisance pour travailler avec un large éventail de difficultés psychologiques.

Je suis principalement d’approche psychodynamique, tout en empruntant d’autres approches à l’occasion pour m’adapter aux besoins spécifiques de mes patients. Ma façon de travailler s’adresse aux personnes désirant s’investir de façon régulière, sur le moyen-long terme, dans une ambiance accueillante, neutre et ouverte.

Je pense qu’une meilleure connaissance de soi est essentielle pour cerner ce qui nous trouble, mieux se positionner dans ses choix de vie, dénouer les impasses relationnelles, cesser la répétition de comportements qui nous dérangent et gagner en quiétude.

Je débuterai ma pratique au Centre de psychologie Au Fil des Maux en juin 2019.

Elsa Brais-Dussault, M.A.

Désirant travailler auprès de populations multiculturelles ayant des besoins en santé physique et mentale, j’ai d’abord entrepris une Maîtrise en communication internationale et interculturelle à l’Université du Québec à Montréal (2015) et une certification en entrainement physique.  Puis, j’ai continué mon parcours au Doctorat en psychologie à l’Université du Québec en Outaouais (UQO).

Je suis présentement étudiante en dernière année au Doctorat en psychologie.  Ma thèse doctorale porte sur l’adaptation scolaire des étudiants de minorités sexuelles (LGBT) et de minorités ethnoculturelles au Québec.  J’ai effectué mon premier stage professionnel à la Clinique des services psychologiques de l’UQO auprès d’une clientèle d’étudiants et de travailleurs ayant des problématiques relationnelles, identitaires, de régulation des émotions, d’état dépressif et d’anxiété.  Par la suite, j’ai effectué un stage d’Internat à l’Hôpital Montfort d’Ottawa à la Clinique de psychologie pédiatrique, auprès d’enfants, d’adolescents et de leurs parents ayant des diagnostics de trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), trouble de comportements, trouble oppositionnel avec ou sans provocation (TOP) et troubles anxieux.  J’entame mon dernier stage d’Internat à la Clinique Au fil des maux, supervisée par Dre Pelletier.  Parallèlement à mes stages doctoraux, j’ai travaillé auprès de la psychologue Catherine Petit, spécialisée en psychologie interculturelle et je participe régulièrement à des formations et webséminaires afin de parfaire mes connaissances sur diverses problématiques en santé mentale.

Je travaille auprès d’une clientèle d’adolescents et d’adultes qui présentent des problématiques diverses en santé physique et mentale.  Mon approche systémique combine l’approche humaniste, l’approche cognitivo-comportementale et la pleine conscience, selon les besoins des clients,

Anne Lebrun, D.Ps.

Ayant été sur le marché du travail pendant plusieurs années, j’ai choisi de retourner à l’université, en 2008, afin de compléter un baccalauréat en psychologie à l’Université de Montréal avec une année à l’Université de Vienne (Autriche).  J’ai obtenu mon diplôme de doctorat en psychologie à l’Université de Sherbrooke en 2018.  Avant d’œuvrer en tant que psychologue, j’avais exercé pendant plusieurs années les activités réservées aux psychologues sous supervision.

J’ai débuté mon parcours en psychologie avec un intérêt marqué pour l’oncologie, la douleur chronique et la psychologie de la santé.  J’ai développé par la suite un intérêt pour les clientèles présentant des troubles anxieux, de l’humeur et de la personnalité.  J’ai eu l’occasion de travailler avec l’approche cognitivo-comportementale auprès d’une clientèle souffrant de troubles anxieux.  Par la suite, j’ai intégré le programme des troubles dépressifs réfractaires au traitement et avec idées suicidaires de l’Institut Douglas.  J’ai pu, entre autre, y intervenir selon les approches psychodynamique et de la pleine conscience (MBCT).  J’ai terminé ma formation pratique universitaire en me joignant à l’équipe de la clinique externe des troubles de la personnalité de l’Hôpital Pierre-Boucher où j’ai approfondi mes connaissances en intervention psycho-éducative et psychodynamique.  Depuis 2015, je suis active sur la ligne d’intervention Suicide Action Montréal.  Durant les dernières années, j’ai pu accroître mon expérience en évaluation et en intervention pour répondre aux besoins des personnes présentant des difficultés relationnelles, de régulation émotionnelle, d’état dépressif ou/et anxieux et d’adaptation.

Je travaille principalement avec un approche psychodynamique alliant, si nécessaire, la pleine conscience et l’approche cognitivo-comportementale pour répondre aux besoins d’une clientèle adulte présentant des problématiques variées.

**Mit Abschluss meiner zehnjährigen Ausbildung, habe ich die Berechtigung erwoben, psychische Störungen zu diagnostizieren und zu behandeln.  Für weitere Fragen oder Terminanfragen stehe ich Ihnen gerne zur Verfügung**

Michelle Beauvolsk, T.S.

Je suis travailleuse sociale, membre de l’ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec.  J’ai débuté mon parcours professionnel dans un milieu communautaire alternatif en santé mentale pour, par la suite, transiter vers le réseau de la santé.  D’abord à l’accueil psychosocial de CLSC, et depuis 8 ans, au sein d’une équipe multidisciplinaire en santé mentale pour l’hôpital Pierre-Boucher.  J’ai, en premier lieu, travaillé avec les personnes souffrant de schizophrénie puis, depuis les 6 dernières années, avec des personnes ayant un trouble de la personnalité.  Plus spécifiquement, ce travail implique de travailler avec la personne vers l’amélioration de son fonctionnement dans des sphères de vie diverses, telles que la gestion des émotions, les dynamiques familiales, les relations interpersonnelles et/ou professionnelles.  Il peut également impliquer un soutien éducatif auprès de la personne touchée ainsi qu’à sa famille.

Mon offre de service s’adresse donc aux individus adultes, aux couples ou aux familles souhaitant apporter un changement et/ou une réflexion sur des sphères de vie qui posent problème.  Mon approche est psychodynamique avec des contributions systémiques et cognitives-comportementales pour s’adapter aux besoins de chaque personne.

Roxanne Pelletier, Ph.D.

J’ai obtenu mon doctorat en psychologie de l’Université du Québec à Montréal et par la suite, j’ai fait un post-doctorat au département de médecine du Centre universitaire de santé McGill.  Dans le cadre de mes études, je me suis spécialisée en psychologie de la santé, afin de mieux comprendre pourquoi et comment les symptômes psychologiques affectent notre santé physique.  J’ai également acquis une expertise au niveau des troubles anxieux et de l’humeur au sein de la clinique du même nom à l’hôpital Louis-Hyppolite Lafontaine.  J’utilise une approche cognitivo-comportementale afin d’aider les gens à comprendre les facteurs responsables du développement et du maintien de leurs problématiques, ainsi qu’à adapter leurs comportements et leurs modes de pensées afin d’améliorer la nature des émotions ressenties.  J’utilise aussi l’entretien motivationnel dans le but d’aider les gens à prendre des décisions difficiles ou encore à diminuer les mauvais comportements de santé tels que le tabagisme ou la mauvais alimentation.  De façon générale je pratique auprès des adultes, des couples et des parents de jeunes enfants présentant des problématiques variées.  De façon complémentaire à la pratique de la psychothérapie, j’offre mes services de médiatrice familiale aux couples se trouvant en processus de séparation/divorce.

Geneviève Gicquel

Je suis psychologue depuis plus de 20 ans. J’ai travaillé avec les adultes  dans des organismes communautaires dont les centres de crise, dans le réseau public en santé mentale jeunesse et en clinique  privée. J’offre mes services de psychothérapie aux adultes, aux grands adolescents (+de 16 ans), aux parents de très jeunes enfants (0-3 ans).

J’ai une approche psychodynamique – analytique car pour moi, aller mieux, passe par mieux se comprendre.

Madeleine Mongeon, Ph.D.

Je suis détentrice d’un doctorat en psychologie clinique de l’Université de Montréal et je pratique la psychothérapie depuis plus de 30 ans. J’ai également travaillé dans le milieu de la réadaptation en déficience physique (en neurotraumatologie) pendant une grande partie de ma carrière, auprès de jeunes et de leurs familles ayant vécu des accidents graves, des traumatismes craniocérébraux, des lésions au cerveau et à la moelle épinière.

Je reçois des enfants, des adolescents, des adultes et des personnes âgées qui présentent des difficultés variées. Formée à la pratique EMDR depuis 2007, j’ai développé une spécialité pour les problèmes de stress post-traumatique, qu’ils soient reliés à des catastrophes naturelles, des activités militaires ou des agressions, de même que des histoires de maltraitance et d’abus sexuels. Ces problématiques font partie des situations les mieux desservies par la thérapie EMDR, même si les situations traumatiques remontent à de nombreuses années. D’autres troubles anxieux, comme les phobies répondent également très bien à cette approche. Des situations moins dramatiques comme des pertes d’emploi, des deuils ou des séparations peuvent aussi être traitées de cette façon. J’offre également des interventions plus traditionnelles qui allient ma formation psychodynamique à une approche cognitive et psychoéducative, selon les besoins.

Je reçois mes clients tant le jour qu’en soirée.